23 juillet 2015

jeudi 23 juillet 2015, une aussi longue absence ne s'explique pas. La seule réalité d'un artiste c'est son oeuvre. Je l'ai oublié pendant longtemps. Au point de confondre agitation et création. J'avais perdu le fil. Pourtant l'aquarelle m'a accaparé. J'ai beaucoup peint. Portraits, paysages, scènes de rue. Mais le sujet n'est jamais et toujours qu'une occasion de parler de soi. Sur papier: le midi, les ombres dures, le ciel impavide au point qu'il faut parfois l'inventer. Trouver dans le paysage des raisons de s'en évader.
Posté par Fabien Faure à 10:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]