Les temps sont anxiogènes.

S'il est dans l'ordre des choses de voir nos amis peintres âgés ou malades s'en aller, il est inacceptable de voir des innocents se faire tuer à la terrasse des cafés ou dans une salle de concert. J'ai une pensée pour eux.

L'art n'adoucit visiblement pas tous les moeurs et de Palmyre à Paris on peut suivre le chemin de la violence et de l'obscurentisme.

Je souhaite à tous mes lecteurs une année lumineuse, riche en beauté.

Gruissan capitainerie aqu sur papier [1600x1200]