Il est rare que je m'interroge sur ce que je vais peindre.

Il me suffit le plus souvent d'écouter ce que j'ai envie de faire sur l'instant, et.....de m'y atteler sans plus tarder ni tergiverser. Parfois c'est sans intéret et je ne manque pas de me le faire remarquer. Parfois c'est confus et je ne vois pas bien comment le traduire. Le plus souvent c'est assez simple. Une ligne, un trait, une couleur.

J'ai remarqué qu'à chaque fois- et elle furent plus que fréquentes- je renonçais à cette écoute mais cédais à des impératifs cartésiens liés aux circonstances, aux lieux, aux associations avec d'autres peintres, etc.........ma production ne me donnait pas satisfaction.

Interroges ton coeur, tes poumons, demandes à tes bras, ton foie....Fais toi du bien!

je ne travaille désormais qu'à la cera colla, la cire froide.

Par ailleurs et je le dis à tous les peintres qui, tombant par hazard sur mon blog, liraient mes propos: seule la pratique des pigments bruts, ( naturels, organiques, minéraux, de synthèse....)  donne le sens de la couleur. (Cela n'exclue évidement pas l'usage des tubes)

jardinage [1600x1200]

fond de grenier 1 [1600x1200]

nature morte 2 [1600x1200]

nature morte 3 [1600x1200]

nature morte à l atelier [1600x1200]